Validation des acquis de l'expérience (VAE)

Comment faire ? Comment se déroule la VAE ?


Plusieurs dispositifs peuvent être mobilisés pour réaliser une VAE : plan de développement des compétences de votre entreprise ou Compte personnel de formation (CPF).


 

À noter

La VAE ne peut être mise en œuvre qu’avec votre accord. Ainsi, lorsque la VAE est réalisée dans le cadre du plan de développement des compétences de l’entreprise, vous signez une convention tripartite avec l’employeur et le ou les organisme(s) intervenant dans le cadre de la VAE.

Dans tous les cas, la VAE se déroule selon 4 étapes clés :


  • Choix de la certification la plus adaptée à votre projet et à votre profil :
    Diplôme d’État, titre à finalité professionnelle, Certification « métiers » ou « bloc(s) de compétences » correspondant à une ou plusieurs parties de ces certifications. Cela dépend des compétences que vous souhaitez faire valider et des conditions exigées par l’organisme certificateur.
    Pour vous aider à identifier les certifications les plus appropriées, vous pouvez contacter un point relais conseil VAE (il en existe dans chaque région) ou un opérateur du Conseil en évolution professionnelle (CEP). Si nécessaire, ces organismes pourront vous conseiller de réaliser préalablement un bilan de compétences.
    Vous pouvez aussi échanger avec votre employeur, lors de l’entretien professionnel, sur les certifications correspondant à vos compétences et aux besoins, actuels ou futurs, de l’entreprise.

  • Dépôt du dossier de recevabilité auprès de « l’organisme certificateur ». Cet organisme, établissement ou autorité administrative, qui fixe les modalités de délivrance du diplôme, vérifie que vous remplissez les conditions d’accès à la VAE (au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée). Il peut vous proposer une aide gratuite à la constitution de votre dossier de recevabilité (formulaire Cerfa et notice explicative). Celui-ci comprend notamment un formulaire de candidature que vous devez signer et tous les documents justifiant de la durée des activités exercées, des formations suivies antérieurement, des parties de certification déjà obtenues… Il peut également comporter des documents spécifiques à chaque organisme certificateur.

     

    À noter

    Pendant une même année civile, vous ne pouvez déposer qu’un seul dossier de recevabilité pour la même certification et vous pouvez déposer au maximum 3 dossiers pour des certifications différentes.

    L’organisme certificateur vous notifie ensuite la décision de recevabilité de votre dossier et la durée de validité de celle-ci. Cette notification peut comporter des recommandations de formation complémentaire à la VAE. L’organisme doit vous proposer au moins une date de session d’évaluation dans les 12 mois suivant la notification de la décision de recevabilité.


  • Rédaction du dossier de VAE. Vous devez prouver que vos compétences et expériences correspondent aux savoirs et savoir-faire exigés pour la délivrance du diplôme. Pour cette étape, vous pouvez vous faire accompagner par l’organisme certificateur ou par un prestataire indépendant (organisme de formation par exemple). Cet accompagnement, adapté à vos besoins, comprend une aide méthodologique à la description des activités exercées, à la formalisation de votre dossier, à la préparation de l’entretien avec le jury et, si le référentiel de la certification le prévoit, à une mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée.
    L’organisme accompagnateur peut également vous proposer une aide à l’orientation vers une formation complémentaire (par exemple, si une formation obligatoire est requise ou s’il vous manque des apprentissages nécessaires à l’obtention d’une partie de la certification) et à la recherche de financements pour la prise en charge de cette formation.

     

    À noter

    L’organisme accompagnateur doit vous informer sur les conditions d’accueil, les modalités de l’accompagnement et les méthodes utilisées, ainsi que sur la formation et la qualification des intervenants.

  • Passage devant le jury de validation. Composé de formateurs et de professionnels du secteur, le jury de validation étudie votre dossier et peut vous proposer un entretien et/ou une mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée.
    Le jury peut délivrer tout ou partie du diplôme : en cas de validation partielle, vous pouvez acquérir les connaissances et savoir-faire manquants en complétant votre expérience ou en suivant une formation. La formation peut être réalisée, par exemple, en mobilisant votre Compte personnel de formation ou dans le cadre du plan de développement des compétences de votre entreprise. Si la VAE porte sur un ou plusieurs « blocs de compétences » de la certification, ceux-ci sont acquis définitivement et pourront aussi être complétés ultérieurement (par de l’expérience ou une formation) en vue d’obtenir l’intégralité du diplôme, du titre à finalité professionnelle ou du certificat de qualification professionnelle (CQP ou CQPI).
    Un opérateur du Conseil en évolution professionnelle (CEP) peut vous accompagner dans vos démarches : recherche d'un organisme de formation, possibilités de financement...).

     

    À noter

    Vous souhaitez en savoir plus sur le déroulement d’une VAE, les organismes en charge de l’accompagnement, les possibilités de financement… ? 
    Des points relais conseil VAE sont présents dans votre région : consultez le portail de la Validation des acquis de l’expérience (www.vae.gouv.fr).


DE PROXIMITÉ

Une question ?
Un projet ?...
Contactez votre
Antenne territoriale.